Marchez pieds nus dans la pelouse...
Offrez-vous une pause, allongé sur un gazon moelleux...
Respirez à pleins poumons le parfum de l’herbe tendre et fraîchement coupée...
Observez vos compagnons familiers jouer sur le gazon, admirez l’écrin que constitue votre tapis vert, respirez un air plus frais, plus sain...
Une intense palette de plaisirs s’offre à vous !
La pelouse, bien plus qu’un simple élément décoratif de votre environnement, est une source de plaisirs sans cesse renouvelés !

Le plaisir d'une ambiance calme

Vue d'une pelouse et d'une famille profitant du calme sur le gazon La pelouse absorbe les bruits et contribue ainsi à vous offrir une ambiance plus calme. La réflexion et la diffusion des sons, importantes sur de nombreuses surfaces dures et artificielles, sont fortement atténuées au contact des gazons, car l’onde sonore est absorbée par la surface poreuse des feuilles.

L’atténuation du bruit ambiant est importante : jusqu’à 7 décibels A, les riverains et passagers de voies de tramways engazonnées apprécient !
Une atténuation de 7 dB(A) représente un bruit perçu 5 fois moins important qu’en présence d’un revêtement en béton.
Et pour comparer, le revêtement d’une autoroute est parfois rénové pour un objectif de gain de seulement 3 dB(A) (Source IFSTTAR).

Votre pelouse, bienfaitrice de la planète !

4 enfants en étoile sur le gazon

Votre pelouse vous procure de nombreux plaisirs, elle est aussi une véritable bienfaitrice pour la planète !
La partie aérienne des graminées à gazon reste verte et fonctionnelle tout au long de l’année. Ainsi, la multitude de feuilles travaille une grande partie de l’année à capter du gaz carbonique et libérer de l’oxygène, et lutte en continu contre la surproduction de gaz carbonique due à l’activité humaine !

Main qui caresse un gazon bien densePlus votre tapis vert est dense et en bonne santé, mieux il fonctionne ! En améliorant depuis des années les plantes à gazon pour leur densité, leur résistance aux maladies et leur pérennité, les chercheurs ont rendu le gazon plus efficace vis-à-vis de l’environnement.

Pratiquez une véritable gestion écologique de votre pelouse

Le choix de variétés à moindre vitesse de pousse divise par 2 les quantités de déchets de tonte, la résistance améliorée aux conditions sèches vous permet de réduire les arrosages, enfin la résistance aux maladies assure une meilleure pérennité de votre pelouse.

Votre pelouse capte le CO2 et libère l’oxygène

Comment ça fonctionne ?

Jeune femme dormant le nez dans le gazonLe carbone est capturé par la plante au niveau des feuilles vertes, puis il est séquestré dans le sol grâce au développement et à la décomposition du système racinaire.
Un gazon entretenu capte 10 à 12 tonnes par hectare de CO2 par an dans ses feuilles et ses racines. A surface égale, il permet de bloquer dans le sol une quantité de CO2 deux fois plus importante qu’une forêt de feuillus de 120 ans, et autant qu’une plantation de conifères de 25 ans.

Par le processus de photosynthèse, et grâce à l’énergie solaire, les plantes ont la capacité de transformer le carbone en produisant leur matière organique, et libèrent de l’oxygène ! Une pelouse de 230 m2 produit l’équivalent des besoins annuels en O2 d’une famille de 4 personnes.

Votre pelouse préserve la qualité de l’eau

L’eau est fréquemment polluée par l’écoulement de contaminants sur des surfaces dures et imperméables, fréquentes en zone urbaine.

Au contraire, votre pelouse permet à l’eau de s’infiltrer doucement dans le sol. Par la densité de son système racinaire, elle joue le rôle de filtre naturel et constitue le lieu idéal de biodégradation dans le sol de la plupart des contaminants de l’environnement. La microfaune et les bactéries présentes dans le sol décomposent les produits chimiques en matériaux inoffensifs. Votre pelouse contribue ainsi à vous procurer une eau plus pure !

En France comme aux États-Unis, les pouvoirs publics soutiennent la mise en place de « bandes enherbées », constituées de plantes entrant dans la composition des gazons, pour limiter la pollution des eaux de surface et des nappes phréatiques par les engrais et les pesticides.

Le plaisir d’un air plus frais et plus sain

Votre pelouse rafraichit l’atmosphère !

Lors d’après-midi ensoleillées, on observe en ville des élévations de température pouvant aller jusqu’à 5 à 7 °C par rapport aux zones rurales environnantes. Cette élévation de température est notamment due à l’abondance de surfaces sombres (goudrons, bétons) qui se réchauffent très rapidement.

Dans votre pelouse, chaque brin d’herbe joue le rôle d’un refroidisseur. Environ 50 % de la chaleur du soleil qui arrive sur elle peut être éliminée ainsi, puisque 1 m2 de pelouse libère, par évaporation et transpiration, 100 litres d’eau par an dans l’atmosphère !
Ainsi, par une journée d’été ensoleillée, la surface de votre pelouse est de 6 à 9 °C plus fraîche que le béton ou l’asphalte… Encore un plaisir que procure votre pelouse !

Un gazon sans poussière comme tapis de jeu

Votre pelouse dépoussière l’air

Dégustation de cerises sur le gazon par une fillette et sa mèreL’air que nous respirons est fréquemment chargé en poussières contenant des toxines, des spores, des pollens porteurs de molécules allergènes, ainsi que de nombreux microbes et agents pathogènes.
Grâce à votre pelouse, et à sa surface irrégulière, l’air qui passe au dessus et au travers des feuilles de gazon est freiné. Les particules transportées restent attachées aux feuilles de gazon, les plus lourdes tombent entre les brins d’herbe, l’air est ainsi dépoussiéré et plus sain !
En captant 3 à 6 fois plus de poussières que les sols nus, les pelouses aux abords des pistes d’atterrissage sur les aéroports permettent de prolonger la vie des moteurs d’avions !

^ Haut de page